They were kids that I once knew

tumblr_m5kfglc3Ga1qkkcx6o1_400

Tu crois qu’on se dira quoi dans dix ans quand on se croisera ? Tu crois qu’on se reconnaitra ? Une petite tête blonde accrochée à ta main, une petite tête blonde cachée entre tes jambes. Tu seras papa. Alors peut être que je te demanderai son prénom, et puis son âge, peut être que j’immiscerai un sourire. Les mains accrochées à la poussette, tu me regarderas. Qui nous aurait imaginé comme ça ? Qu’est ce qu’on aura grandit ! On se promettra de se donner des nouvelles, d’aller prendre un verre, histoire de savoir ce que l’autre est devenu. Tu l’auras trouvé ta moitié, celle que tu cherchais toutes ces années. Mais on ne se rappellera pas, parce que le passé est mieux où il est, parce que le passé fait mal quelque fois. Il ne faut pas trop le remuer, il risquerait de nous éclabousser. Ta petite tête blonde commencera à s’impatienter, tandis que je bercerai la mienne dans sa poussette. Tu n’apercevras que quelques cheveux, tu penseras qu’elle a les même yeux que sa mère, ses yeux si bleus dans lesquels tu te perdais, il y a si longtemps. Ta petite tête blonde commencera à tirer sur ton pantalon, c’est qu’on n’est pas très patient à cet âge. Et je te reconnaitrai en elle. Elle aura ce sourire espiègle et cette façon que tu avais de froncer les sourcils, et cette peau brillante, une peau dorée comme la tienne l’était après quelques secondes au soleil. Ce sourire qui me donnera la sensation de te voir à son âge. On se promettra de s’appeler, et peut être qu’on ira le boire ce café, enfin tu te rappelleras que je ne bois que du thé, et on finira par prendre une bière en terrasse. Les terrasses qu’on a arpenté étant jeune, lieu de notre premier rendez-vous, lieu d’un dimanche soir d’après fête. On essayera de mettre des mots sur dix ans de vie. Tu me raconteras Montréal, je te raconterai Haïti. Tu me raconteras ton travail, je te raconterai mes missions. On se parlera du passé, de cette ville qui nous a vu nous aimer, puis nous déchirer. Je me rappellerai de toutes ces larmes versées d’y avoir trop cru. Tu te rappelleras notre perpétuelle incompréhension. On se rappellera du beau, après longtemps avoir ressasser le laid. On se rappellera de nous un court instant, puis on se racontera nos têtes blondes. Leurs prénoms, leurs premiers pas, leurs premiers jours d’écoles. Je te parlerai de mes craintes du futur, de l’avenir. Tu auras ses mots rassurants qui m’ont tant manqué pendant un temps, comme tu les as toujours eu. Tu me parleras de tes rêves, de tes passions, de ces weekends à la mer, de ces randonnées à la montagne. On évoquera nos amis communs, c’est qu’ils se comptent sur les doigts de la main. On parlera voyage, la tête dans les nuages. Tu me parleras de toi, un tout petit peu comme toujours quand on est ensemble, j’aurai réussi encore une fois à te faire parler, doucement, sincèrement. On prendra des nouvelles et il sera temps de se séparer. Un dernier au revoir, un dernier sourire, un dernier souvenir.

NB : Titre venant de Stars – Dead Hearts (BO du film Like crazy)

33 comments

  1. Très beau, très touchant.

    1. Merci beaucoup Fanny pour ton passage par ici, et tes gentils mots.

  2. Fabuleux, trés beaux et touchant, tu m’impressionne par ta franchise de tes mots, il n’est jamais facile de mettre des mots sur des maux pourtant si slavateurs… BRAVO!!! Tu es quelqu’un que j’ai vu, connue, un peu vue grandir et puis le temps a fait que… Je retouve aujourd’hui une femme avec déjà un fort passé mais au fond n’as tu pas toujours eu se caractère fort… Je répondrais oui que tu savais ce que tu voulais, et aujourd’hui te voilà à ton tour dans la connaissance de l’imparable souffrance de l’amour!!! BISOUSSSSSSSSSSSSS.

    1. Oui je crois que je l’ai toujours eu ce caractere bien trempé 😉 Et l’amour, sujet si vaste qui inspire pas mal de chansons, et mes ecrits aussi, un peu. Merci en tout cas. Ps : Si ce n’etait pas un petit dur parfois alors la vie en serait moins jolie :) Des bisous haitiens!

  3. Oh wow, Fabienne….c’est tres beau!!!! :-)

    1. Merci beaucoup pour ton passage ici et ton petit mot ! Au plaisir de te relire Tiemoko 😉

  4. J’aime, j’aime, j’aime ! Il est vraiment bien ton article :)
    Personnellement j’y aurai ajouté une phrase qui voulait dire que chacun des enfants était celui que l’on aurait voulu avoir ensemble lol
    Bravo, c’est un très bel article !

    1. Hahaha j’ai essayé de rester dans le vrai 😉 Meme si je ne suis pas sure qu’on se recroisera un jour, ou alors si, mais parce qu’on l’aura voulu. On ne sait pas ce que la vie nous réserve dans 10 ans finalement 😉

      1. Effectivement, on ne sait pas. Prends rendez-vous dans 10 ans pour le savoir :p

  5. Une plume franche à la fois délicate et sans merci. Tu manies très bien les mots. Je suis officiellement une fan :)

  6. Tu écris tellement bien ma Faby et tu rends ces souffrances presque « belles »… J’aime beaucoup tes écrits. Un réel plaisir de te lire =)

    1. Presque belles alors 😉
      Merci, merci, merci <3

    1. Merci, cela me touche ! Des bisous !

  7. Un texte très tendre et très touchant, beaucoup de douceur :)

    1. C’est ce que j’ai essayé de faire passer, ravie que cela fonctionne 😉

  8. Gros coup de coeur pour ton blog <3

    Bisous!

    M.

    1. Merci Marion et félicitations pour ta une Hellocoton d’aujourd’hui 😉 Au plaisir de te retrouver par ici.
      Des bisous !

  9. Encore un texte sublime. Ce n’est pas un blog que tu dévrais écrire mais un romant. Tu as un style romanesque avec du souffle, de la puissance évocatrice… Vraiment très beau. Bravo !

    1. Un doux sourire s’est dessiné a la lecture de ton commentaire. Je suis touchée, vraiment. Merci.

  10. Quel beau texte touchant, attentionné… Je me reconnais beaucoup à l’intérieur de ce texte. Se créer une histoire en anticipant l’avenir de notre relation avec la personne que nous avons aimé, adoré et même détesté. Mais même si nous avons beau essayer d’imaginer cette rencontre, ce futur; tout ne se passera pas comme nous l’avions -justement- imaginé. C’est comme ça partir à la découverte de notre vie ;).

    1. Je crois que c’est aussi ça, la magie de la vie, que ça ne se passe pas comme on l’avait prévu, et meme si ça me fait peur (un peu), j’ai hate de partir ou de continuer d’etre à la découverte de ma vie :) Merci.

  11. Ce texte est vraiment beau, magnifique… Un texte touchant, dans lequel on se reconnaît toutes un peu :)

    1. C’est gentil, merci. Malheureusement, on s’y reconnait un peu toutes, non ? 😉

  12. J’aime beaucoup… c’est très agréable à lire. Les mots que tu as choisi sont très parlants… et touchants!

    1. Merci pour ton adorable commentaire.

  13. […] – Des mots, des retrouvailles – L’expatriée – Passion, passionnée, passionnément – Les petits signes – Fuite en avant – Que reste-t-il de nous ? – On se retrouve là bas ? – They were kids that i once knew. […]

  14. […] QueenS, Julinfinity, UnLivreDeCitation, Eclectik Girl, Goldfish Gang, Fuite En Avant, filculturel, J’ai écrit, La valise de Sarah, Le Paradigm’, Ajc pour vous, Le Blog de Oriane, Bigouden Blues, Ma Vie […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *