Maman

kit-the-vie-de-miettes-21
(c) May et son si joli kit à thé pour la fête des mères

Je fais souvent le contraire de ce qu’elle me conseille. Elle est la personne la plus courageuse que je connaisse, et celle aussi qui croit plus que tout en la bonté humaine et en est l’incarnation même. Evidemment, c’est la plus belle. Et la plus gentille (et je ne dis pas ça parce que c’est ma maman, mais parce que c’est vrai), elle est toujours là pour les autres et notamment pour les gens qu’elle aime. Un simple « ça va aller » me remet sur les rails et j’aimerais la protéger de tous ceux qui seraient tenter d’abuser de sa gentillesse, ceux qui quand on leur donne la main voudrait le bras. Elle est ma première fan et souvent, ma première lectrice et celle qui me dit, que je devrais être écrivaine (et si elle le dit, c’est que c’est vrai). J’ai hérité de toutes ses expressions, et des fois les gens me demandent d’où elles viennent. Ma maman et ses expressions imagées, ma maman et ses cheveux blonds et moi, mes cheveux bruns. J’ai aussi hérité de son caractère de cochon, elle ne dirait pas que c’est vrai mais je crois que si je suis aussi têtue, c’est qu’il y a une bonne raison. Elle est toujours là quand je pars et des fois c’est elle qui me pousse un peu, qui me donne de l’élan parce que j’ai un peu peur et qu’elle croit en moi un peu plus que tout le monde réunit et si elle sait que je peux le faire, alors elle a raison. Oui, parce qu’évidemment elle a tout le temps raison (à part quand c’est moi qui ait raison). Elle n’est plus là pour me coudre des écussons quand je tombe (je crois d’ailleurs qu’elle l’a rarement fait parce que les jeans troués c’est la vie et que j’aimais un peu trop faire des cascades et rouler droit vers le seul arbre du parc en vélo), mais elle est toujours là pour me relever, m’écouter. Elle m’a toujours fait relativiser aussi, il y a toujours pire que nous, comme il y a toujours mieux. Je crois qu’elle m’a mis une gifle. Une seule. Dont je me rappellerai longtemps et elle aussi. Il n’y a qu’avec elle, je dirais, que je suis vraiment moi, je suis au summum de ma bêtise, au summum de ma folie, de mon humour. Je chante beaucoup de chansons niaises et je fais des blagues pas drôles, qui souvent ne font rire que moi mais vu que c’est pas drôle, elle rigole aussi. Ma maman elle sait tout mais elle vous dira rien.

Ma maman, elle, par contre, fait des blagues très drôles, et tant pis si tout le monde ne les comprend pas. Elle crie devant le sport et les films d’action, ou elle se cache les yeux comme moi et on finit par changer de chaîne. On pleure aussi ensemble devant les scènes tristes et elle dit toujours au monsieur du film, de faire attention derrière lui, et il se peut qu’elle hurle la réponse aux candidats qui se trompent. Je la skype pour lui montrer que ma cheville a enflé ou que je me suis coupé le doigt, c’est mon SOS docteur personnel même si elle rigole beaucoup, parce quand c’est à distance, elle ne peut pas faire grand chose.

Elle n’est peut être pas celle qui me dit de boire de l’eau citronnée le matin ou de d’arrêter de manger tous ces bonbons, au contraire c’est celle qui me pousse à cuisiner des meringues parce que « les tiennes sont les meilleures » (si elle le dit, c’est que c’est vrai), et c’est elle avec qui je mange des bonbons sur le canapé devant la série policière du soir (parce que ma maman elle adore les séries policières et que des fois, on pourrait presque refaire les dialogues à nous deux et deviner la fin. Il nous arrive de nous dire qu’on a loupé notre vocation). Ma maman, elle fait la meilleure blanquette de veau du monde, et elle sait pas vraiment dire Badminton, ni Google ou Ipod et tout pleins d’autres mots, que je lui demande sans cesse de les répéter juste pour rigoler, juste parce que ça me fait rire et elle aussi, et son rire c’est un peu mon plus cadeau.

De ma maman, j’ose croire que j’ai hérité un peu de sa force parce que c’est un peu la maman la plus forte du monde et si je pouvais être aussi forte qu’elle, même qu’un dixième alors je serais comblée. J’ai aussi héritée de sa façon de faire le pitre, parce quoi de mieux que d’imiter l’otarie ou le singe pour dérider l’atmosphère, et un peu de son accent du sud qu’elle prend des fois quand elle se met en colère, qui me fait donc pouffer de rire. Et oh oui, ses grands yeux bleus qui sont si beaux, et qui me valent tant de compliments, ils ne peuvent venir que d’elle pour qu’on me dise du bien (et même le serveur entre le plat et la carte du dessert).

Ma maman, j’aimerais qu’elle ait autant confiance en elle, qu’elle a en moi. Qu’elle s’accorde ce même amour qu’elle m’offre et qu’elle soit fière d’elle comme elle l’est de moi. Ma maman, elle dit tout le temps qu’elle kiffe, et en fait, c’est moi qui la kiffe grave, même plus que grave, to the moon and back (and more more and more).

Bonne fête maman ❤

11 comments

  1. C’est une sacrément jolie déclaration d’amour que tu lui fais là. Ta note m’émeut beaucoup, alors je n’ose imaginer la réaction de celle à qui tes mots s’adressent.
    Elle a raison ta maman, tu devrais devenir écrivaine. 😉

    (et que ça fait plaisir de te relire ici) <3

    1. Oh tu es bien trop mignonne, merci beaucoup. Ton commentaire me touche beaucoup (et je vais essayer de revenir plus souvent par ici) <3

  2. J’aime te lire, très jolie texte.

    Bisous 😀

    1. Merci Keshia !

  3. C’est très beau Fabienne. Je me demande comment ou/et pourquoi nos mères sont si peu sûres d’elles-même, alors qu’elles ont une confiance absolue en nous!
    Comme j’aime te lire et comme j’aimerais que tu puisses écrire plus souvent ici.
    Belle journée!

    1. Si seulement elles avaient pour elles tout cet amour et toute cette confiance qu’elles mettent en nous 🙂
      Merci pour ton commentaire Marie, je vais essayer de revenir plus souvent par ici !

  4. Mais que c’est beau <3 <3 <3
    j'espère que tu as fait lire ce texte à ta maman, un magnifique cadeau!

    1. Il parait qu’elle a pleuré <3

  5. J’ai lu ton texte un peu en diagonal car j’ai toujours du mal avec tout ce qui touche au maman (la mienne n’est pas la maman ideale, loin s’en faut).
    Mais j’aime beaucoup ton blog et j’ai lu avec interet ce que tu vis a l’etranger et le travail que tu fais.

  6. Quand on voit une déclaration comme ça, on a envie de rencontrer ta super maman ❤ !

    djpingouin.wordpress.com

  7. Je découvre ton blog ce matin
    Ton dernier article est « ancien »
    Mais quel bonheur de le lire !!!
    J’ai adoré !
    Tu as une plume agréable <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *